La classe de CE

Classe verte des CE1 CE2

Jeudi 21 juin

Au petit déjeuner ce matin, assise à côté d'un blondinet
aux yeux bleus, une question m'est posée : "Nathalie,  est-ce que t'as été batie ?" Le réveil
avait été dur, j'avais dû me faire violence pour m'extirper de mon lit, et j'ai
mis un certain temps avant de comprendre le sens de la question.  Bien sûr que j'ai été batie, à la fin du mois
d'avril 1963 mais je ne me souviens plus du nom du prêtre qui m'a fait couler
l'eau baptismale sur le front !!! Ça démarrait sur les chapeaux de roues ...
mais je me suis rassemblée pour leur proposer de marcher sur les traces des
Rois de France.  Et de fait, nous avons
emprunté l'allée cavalière de Chenonceau avant d'admirer les jardins "à la
française"du parc. La fleur de lys n'a plus de secret pour eux, non plus
que la salamandre de François 1er ou l'hermine d'Anne de Bretagne.  Dans une des pièces somptueuses de ce
château,  je pose la question : qui est
représenté sur ce portrait ? Réponse en coeur des CE2 : Louis XIV ! Regards
coulés des touristes présents qui ont dû penser qu'il y a encore des écoles où
l'on enseigne l'Histoire de France à des enfants qui visiblement y  prennent du plaisir ...

Pique-nique au milieu de la Loire, sandwich thon, tomate,
salade : assis dans l'herbe, certains ont fait des petits tas de la tomate et
de la feuille de salade avant d'attaquer leur pitance. Heureusement,  les chips ont eu raison de certains sourires
crispés. Une pomme plus loin, ils se sont amusés avec la tyrolienne et les
tourniquets avant de grimper dans l'araignée pour la photo traditionnelle.

Enfin, direction le château royal d'Amboise où la visite
guidée était de qualité et a permis à la maîtresse de laisser faire à sa place.

De retour a Thésee, 
les termes du contrat étaient clairs : oui pour la demi-heure de
récréation à condition que le passage aux douches soit rapide et à peu près
calme. Ce qui fut le cas !

Apéritif au jus de raisin pour les enfants, au Sauvignon
de Touraine pour les autres. Betteraves, steack haché,  petits pois carottes et ... et un magnifique
gâteau d'anniversaire au chocolat avec fraises Tagada et crocodiles Haribo pour
Esteban qui fêtait ses 9 ans. Nous lui avons offert une casquette Pandas du
Zoo-Parc de Beauval (la classe internationale) et lui avons réclamé un
discours. Il ne s' esr pas démonté,  je
l'ai vu respirer un grand coup et il a simplement dit "Merci" avec
les larmes aux yeux. Du coup, on s' est tous tombés dans les bras et on s' est
fait des câlins. Ils ont remercié Marie-Foncé (parce que Marie-Claire a été
rebaptisée,  certains l'appellent aussi
Mamie ...) ainsi que Frédérique et Séverine. 
Ils ont fait une ovation à leur maîtresse pour cette classe verte qui
visiblement les a enchantés.  Et pour ne
pas que l'ambiance retombe, la maîtresse en question n'a rien trouvé de mieux
que leur lire un conte hilarant, "La sorcière du placard aux balais",
avec bruitages et autres grimaces. J'avais dans mon oreille gauche, le rire en
cascade de Paul et ai eu bien du mal à garder mon sérieux.

Voilà,  ils se sont
brossés les dents, ont réalisé qu'il s'agissait de la dernière nuit mais sont
heureux. Je vous les ramène fatigués mais riches de cette expérience qu'est la
vie en collectivité loin du cocon familial. Je suis convaincue qu'ils ont
grandi même si leur serviette de toilette séchera toujours en boule sur le sol,
et que les petits pois rouleront toujours 
hors de leur assiette comme s' ils étaient animés d'une vie propre !!!

Retour à Cany vers 20 heures. Me prévoir un whisky
double, sans glace, avec quelques olives !!!

Nathalie


Mercredi 20 juin

C'est sous un ciel d'azur qu'ils se sont éveillés ce
matin avant que la consigne d'enfiler leur tee-shirt rouge ne vienne leur
rappeler le programme de la journée.  Nul
besoin alors de leur demander d'être efficace, cela tombait sous le sens !

Bon petit déjeuner (il a fallu redemander du pain en
cuisine) , brossage des dents ultra-rapide ... remplissage de la bouteille
d'eau et nous voilà partis pour St Aignan. Ils n'avaient pas assez de leurs
deux yeux pour tout voir, ont fait silence pour que les tigres blancs daignent
montrer le bout de leur truffe, ont ri aux facéties des chimpanzés et ont fait
des grimaces d'horreur devant l'anaconda qui n'a d'ailleurs pas fait cas d'eux
(peut-être était-il en train de digérer la gazelle de l'enclos voisin !!!). Ils
ont enfin fait la connaissance du bébé panda qui a bien forci depuis la visite
de sa marraine à Beauval ... Ils ont même vu un "éléphant jaune" ! En
réalité,  le pachyderme s' envoyait de la
poussière à grands coups de trompe et ils ont compris la nécessité pour
l'animal de se débarrasser de ses parasites...

Les spectacles des otaries et des rapaces en vol libre
les ont enchantés. Il faut avouer que ce dernier est grandiose !

Petite incursion à la boutique où des choix cornéliens
liés aux envies et aux prix se sont imposés à eux, très instructif pour la
maîtresse ! Ils s' en sont bien sortis et leurs nouveaux compagnons ont écouté
le conte à la veillée et dorment avec eux à l'heure tardive où je vous parle.
J'ai réussi à éviter le serpent en plastique, 
la boule qui fait de la neige quand on la retourne d'un mouvement
gracieux du poignet (elle s' est trouvée cassée lorsque nous attendions le car
...), vous ne devriez avoir que des peluches adorables et toute douces ...

Au dîner,  certains
ont redemandé du cabillaud à la crème pour finir leur riz avant de se
"pouiller"pour savoir qui finirait le Ste Maure de Touraine. 

Demain, Chenonceau en visite libre puis le château royal
d'Amboise, celui où Charles VIII se cogna si vigoureusement le crâne qu'il
passa de vie à trépas à seulement 27 ans ! Je vous fait grâce de la suite ...

Ils ont réalisé au dîner que lorsque que nous allons nous
retrouver autour d'un bol de céréales demain matin, il n'allait plus rester
qu'un seul dodo en classe verte ! Trop court d'après eux mais selon la
responsable du centre, il n'y a personne la semaine prochaine,  alors, je me laisse la nuit pour réfléchir.
Je vous tiens bien évidemment au courant !!!

Nathalie


Mardi 19 juin, 21 h 15, 25 degrés, ciel d'un bleu limpide!

La visite de la Ferme de la Cabinette ce matin s' est
bien passée.  Ils ont fait des caresses
aux chèvres, sont passés très au large de l'enclos des boucs en se bouchant le
nez, ont donné du grain aux poules, flatté l'encolure des chevaux,  fait d'affreuses grimaces sur le seuil de la porcherie avant de goûter au fameux Ste Maure de Touraine, offert en dégustation.  A leur demande, il a fallu en acheter pour ramener "à la maison".

Salade verte, omelette aux pommes de terre maison,
fromage blanc, ils mangent plutôt bien même s'ils ont du mal à se tenir face au meuble communément appelé table et que leurs pieds sont plutôt sous leur derrière qu'au sol !!!

C'est vraiment la magnanerie qui les a passionnés.  Il faut dire que le propriétaire des lieux a
cette faculté de capter  leur attention et qu'en plus, les enfants avaient déjà des connaissances qui leur ont permis d'être partie prenante.

Quant à la ville souterraine sculptée dans la carrière de tuffeau,  elle a recueilli un peu moins de
suffrages,  même s' ils ont aimé se promener dans l'obscurité en veillant à ne pas se perdre dans les 120 km de galeries du site. Mais je les ai tous ramenés à la lumière du jour avant de leur octroyer un grand temps libre dans l'herbe tendre.

Macédoine, saucisses, semoule et ratatouille puis compote de pomme au menu de ce soir.

Ils a fallu demander en cuisine qu'un Ste Maure soit tranché car ils
n'avaient pas oublié l'achat du matin. Pas fous !!!

Ils ont passé la soirée avec Boule de Fourrure, une princesse belle comme le jour qui se cache sous une pelisse crasseuse pour ne pas être reconnue par le roi à qui elle a préparé une soupe dans laquelle elle
a mis un anneau d'or et patati et patata ... avec une histoire d'herbes cueillies au plus profond de la forêt par une nuit sans lune ... Bon, j'arrête là,  vous n'y étiez pas et ça ne va rien vous dire. Eux ont aimé,  c'est l'essentiel !

 Je les ai bien préparés à la visite de Beauval et ai attiré leur attention sur le fait que
"Non, on ne pourra pas caresser les fauves" mais que "Oui, on verra le spectacle des rapaces  en vol
libre" et que ceux qui ne respecteront pas les consignes seront jetés dans la mare visqueuse et nauséabonde des flamants roses !!! Cris d'effroi, évidemment !

La météo annonce une très belle journée ensoleillée.  Que du bonheur !

La maîtresse va maintenant aller prendre sa douche avant de se masser les genoux au Voltarene, 
pour cause de chute spectaculaire due à la jambe tendue d'un de ses élèves en travers du couloir. Certains ont tellement à coeur qu'on ne les double pas qu'ils tendent des pièges !!! Inutile de m'envoyer les secours, je me suis relevée (l'affreux garnement en question s' est d'ailleurs platement excusé de façon spontanée fort heureusement !).

Vous l'aurez compris, ils vont très bien, ils se tiennent bien et vous embrassent par mon intermédiaire.

Nathalie

Thésée la romaine, lundi 18,

Le voyage s' est bien
déroulé.  Ils pensaient déjà être arrivés lorsque nous sommes sortis de
Doudeville !!! Nous sommes arrivés à 12 h 30 comme prévu.  Le chou en
salade n'a pas eu le succès mérité mais ils ont apprécié le poisson pané avec
ses haricots verts. Le temps de découvrir leurs chambres,  de hisser leur
valise à l'étage et de se défouler dans le pré,  nous sommes partis pour
une grande promenade le long du Cher et avons découvert une ancienne écluse
ainsi que la maquette d'un barrage à aiguilles.  Ils vous raconteront ...
Nous avons ensuite longé les ruines gallo-romaines de Thesee avant de gravir un
coteau pour traverser les vignes. Assis dans l'herbe, ils ont écouté à peu près
sagement (sauf ceux qui avaient entrepris de tresser des herbes !) les
explications de Pierre sur l'art de la viticulture. Journée clôturée par la
visite d'une exploitation, son pressoir, ses cuves en inox et son enjambeur.

Retour "à la maison"
pour une partie de ping-pong ou de foot avec un ballon presque aussi beau que
celui des Bleus !!! Et là,  le grand moment de l'ouverture des valises, du
rangement des effets personnels dans la caisse en bois attribuée à chacun.
Déjà,  quelques slips propres se disputaient les quatre coins de la
chambre des garçons pendant que la maîtresse se battait avec les coins des
draps-housses à enfiler sur les matelas, y compris sur ceux des lits du haut
!!! Oh, joie intense lorsque ce fut fait ... Il était 19 h 04, heure du dîner
qui a rassemblé tout ce joyeux petit monde en pyjama autour de pâtes à la bolognaise
et Selles-sur-Cher (il y a eu  beaucoup d'amateurs !) . Brossage des dents
avant la lecture des incroyables aventures de Pinocchio puis au lit ! Moi qui
suis au RdC, je n'entends pas galoper, ils doivent donc dormir du sommeil du
juste et ils ont bien de la chance,  car il se fait tard ...

Demain, visite de la chèvrerie,
de l'élevage de vers à soie puis descente dans les anciennes carrières
d'extraction du tuffeau pour la champignonniere et la ville souterraine. Ils
ont hâte d'autant que le soleil est annoncé et qu'il nous fait à tous, un bien
fou !

Et qu'on se le dise : ils sont
ravis de cette première journée et leur maitresse aussi !